La ressemblance n’est pas un moyen d’imiter la vie, mais plutôt de la rendre inaccessible, de l’établir dans un double fixe, qui, lui, échappe à la vie. Maurice Blanchot« Mes peintures ne sont pas réalistes car essayer de s’approcher de la réalité, aussi près qu’il soit possible, reste toujours un leurre. La réalité est tellement plus complexe qu’une image, aussi fidèle soit elle ». Isabelle s’inscrit contre la simple reproduction des apparences, l’illusion de la ressemblance, le semblant du simulacre (pour reprendre les termes de Jean-Marie Scheffer).« Le daguerréotype remplacera la peinture » prévient Flaubert dans le Dictionnaire des idées reçues. Isabelle prend en photo ses sujets avant de les peindre. Dès lors s’établit entre le modèle et l’artiste un jeu dont les enjeux sont bien plus profonds qu’une simple technique. Si le portrait photographique est parfois présenté comme une dégénérescence de sa forme picturale, alors le passage par la photo pour aller à la peinture disqualifie toute référence au réalisme.Il y a un double filtre, un double regard (photographique d’abord, pictural ensuite) une double mise à distance de l’artiste et de son sujet. Loin d’appauvrir le portraituré cette double médiation par le même artiste respecte le sujet dans sa propre identité.Isabelle « compose » (dans les deux sens du terme), elle interprète et je ne suis pas loin de penser que d’une certaine manière elle fait son autoportrait au travers de ses portraits. Partie de la mise à distance, cette technique mène donc à la mise en abîme.Ici, le trait est aussi important que la peinture. Isabelle mélange, travaille ses fonds, pour un rendu final très subtil où les portraits se détachent en douceur mais frappent par la force et la justesse de leurs expressions.Elle crée une relation quasi charnelle avec la « matière noire », joue avec les accidents, utilise ses mains, comme on travaille la terre. Elle mixe acrylique et fusain. Le dessin primitif est au fusain, puis modelé, malaxé comme une matière picturale, délavé et fixé. Enfin l’artiste applique les rehauts de lumière pour créer les reliefs puis retravaille les ombres avant les glacis finaux colorés ou non. »C’est un acte physique, une activité pleine qui engage le corps autant que l’esprit. Il semble (mais il semble seulement) que l’intellect soit en arrière fond. Le travail s’est fait avant. Le projet ayant atteint la maturité jaillit avec force.Il suffit d’avoir observé les mains d’Isabelle au sortir de son atelier pour comprendre que cette peinture tient autant du travail de la terre que de l’art pictural.« Je ne travaille pas que le portrait, loin de là. Mais c’est vrai que j’aime capter l’instant, le regard, l’expression d’une personne. Ma peinture est d’abord un ressenti. Cela ne répond pas à une démarche. Je suis à l’écoute de mes sentiments et de mes impressions. Je sais que je pourrais être brûlée sur le bûcher de l’art avec si peu de discours intellectuel ou avec si peu de souffrance qui sous tend trop souvent la démarche des artistes contemporains. Je ne suis pas une fille malheureuse et j’aime le beau. Aie aie aie, je ne serai jamais une artiste !!! »La peinture d’Isabelle est un défilé fraternel d’« âmes » posées sur des toiles comme autant de repères et de balises dans le tourbillon de nos vies. Bien sûr, il y a turbulence, mais aucune effraction.La peinture s’inscrit dans notre espace et dans l’instant sans revendiquer ni se revendiquer d’aucune obédience ou d’aucune école.

Comme une évidence.

Ni déferlement d’un courant fondateur (ou refondateur) ni exploration d’un inconscient perturbateur, ni exubérance hédoniste, ni ostentation…

Juste une peinture qui s’ouvre à nos yeux.

Olivier Thirion, la revue « Les Refusés »

 

C.V.

 

  • 2017
  • Expositions individuelles :
  • du 10 novembre au 18 décembre : Le nomade statique – Galerie Socles et Cimaises – Nancy
  • du 4 au 26 novembre : Chaque page est un univers – La Douëra – Malzéville
  • Expositions collectives :
  • les 9 et 10 décembre : Le P’tit Baz’Art – Nancy
  • du 6 au 8 octobre : Antwerp ArtFair – Belgique
  • les 13 et 14 mai : Ouvertures d’ateliers d’artistes – Nancy
  • 28-29-30 avril Art3f – Metz
  • du 10 février : Autoportrait d’un ours en cage – Galerie ICAR – Nancy
  • 27-28-29 janvier Art3f – Paris

 

  • 2016 :
  • Expositions individuelles :
  • 1er octobre au 15 janvier : Oeuvres choisies – Brasserie Jean Lamour – Nancy
  • du 30 avril au 31 mai : Appart’Concert, exposition et concert – Nancy
  • du 15 au 27 février : Cor’art – Houdemont
  • Expositions collectives :
  • du 10 novembre au 17 décembre : Autoportrait d’un ours en cage – Galerie Lillebonne – Nancy
  • Art dans la rue – Luxeuil-les-Bains – 2ème prix de peinture
  • Salon International de Peinture et Sculpture – Vittel
  • du 4 au 6 mars : Art3f – Metz
  • du 22 au 24 janvier : Art3f – Nantes

 

  • 2015 :
  • Exposition individuelle :
  • du 15 octobre au 20 janvier – Modeler le noir pour créer la lumière – Rennes
  • du 6 juin au 19 juillet : Conversation dans un boudoir, Galerie Mme de Graffigny – Villers-lès-Nancy
  • Expositions collectives :
  • du 3 au 16 octobre : Octobre rose, Château de St-Max
  • du 3 au 26 octobre : Salon d’automne international – Lunéville
  • du 30 juillet au 30 août : Casino de Contrexéville
  • du 11 au 20 juillet : Salon International de Peinture et Sculpture – Vittel – Médaille d’or catégorie Peinture
  • du 31 mai au 4 octobre : enCore et encoRps TEM expo – Godiller
  • du 30 au 31 mai : Ouvertures d’ateliers d’artistes – Nancy
  • du 22 mai au 7 juin : Salon des artistes lorrains – Nancy – 1er Prix de peinture
  • 8 mars : Talents de femmes, hôtel de ville de Nancy
  • 2014 :
    Expositions individuelles :
    du 15 au 21 mai : Les amis de mes amis, Galerie Neuf – Nancy
    du 25 avril au 7 juin : Les amis de mes amis, Galerie HD14 – Metz
    Expositions collectives :
    du 13 au 14 décembre : Le P’tit Baz’art – Nancy
    du 21 novembre au 17 décembre : Biennale des Conseils généraux de Lorraine – Epinal
    du 4 au 27 octobre : Salon d’automne international – Lunéville
    du 12 juillet au 21 juillet : Salon Art’East – Vittel – Mention Spéciale du jury
    du 7 juin au 29 juin : Salon des artistes lorrains – Nancy
  • 2013 : Les artistes lorrains – Nancy
  • 2012 :
    Les 25 ans de Spectaculaires Allumeurs d’images – Rennes
    Les ateliers de la Galerie Lillebonne s’exposent ! – Galerie Lillebonne – Nancy
    Les artistes lorrains – Nancy
    Le P’tit Baz’Art – Nancy
  • 2011 :
    Mai de la Cure d’Air – Nancy
    Le P’tit Baz’Art – Nancy
  • 2010 : Le P’tit Baz’Art – Nancy
  • 2009 : Le P’tit Baz’Art – Nancy
  • 2008 :
    Place des Arts – Strasbourg
    Le P’tit Baz’Art – Nancy
  • 2007 : Boutique Esprit libre – Nancy
  • 2006 : Les artistes municipaux – Nancy

 

Illustration et publication

  • Réalisation d’une série de 10 portraits au pastel gras pour l’exposition « La ville révélée » – dans le cadre de Renaissance Nancy 2013
  • Création d’un personnage pour l’illustration d’un jeu de piste pour enfant : « A la découverte de la ville Renaissance avec Méline »
  • Publication de dessins ou gravures dans la revue « Les Refusés » soit dans 8 numéros depuis 2008 à aujourd’hui.
  • Réalisation de la couverture du numéro 16 (sortie octobre 2014).